Must Finance - Gestion de Patrimoine

Accès client

Rentrée tendue pour les étudiants

Posté le : 26/08/2018

Le logement représente en moyenne 54% du budget des étudiants, selon la dernière enquête de l'Unef sur le coût de la vie étudiante. Dénicher un toit pour ses études peut rapidement devenir compliqué dans les zones les plus tendues. D'autant que la demande ne cesse de progresser. Pour la rentrée 2018, le ministère de l'Enseignement supérieur prévoit ainsi 65.000 inscriptions en plus dans le supérieur par rapport à 2017.
Parmi les grandes villes, c'est à Brest que les étudiants trouvent les loyers les plus modestes à 327 euros par mois. A Paris, un étudiant devra en revanche débourser 830 euros selon les chiffres d'une étude réalisée chaque année par LocService, un site spécialisé dans la location de longue durée de particulier à particulier. 34 villes universitaires voient leurs loyers augmenter, avec une hausse de 1,21% en moyenne dans les grandes villes et de 0,67% en moyenne pour la France métropolitaine. Certaines villes universitaires voient leurs loyers s’envoler : +2,85% à Lyon, +2,50% à Poitiers ou encore +1,36% à Lille (suite à l’annulation de l’encadrement des loyers dans la ville).
Le prix des transports pèse également dans le budget des étudiants. 10 agglomérations (en incluant l’Ile-de-France) mettent en place des tarifs au-dessus de la moyenne nationale qui est de 269,49 euros. Enfin, 6 municipalités seulement ont développé des tarifs de transport moins cher pour les étudiants boursiers, prenant en compte les difficultés des plus précaires, à savoir : Reims, Strasbourg, Amiens, Nancy, Metz et Brest.